Médecines alimentation

Alimentation et médecines douces

Les médecines douces donnent une grande importance à l'alimentation, souvent une des plus grandes avec l'activité physique et la gestion psycho-émotionnelle. L'utilisation des plantes médicinales, des massages et des thérapeutiques énergétiques ne sont pas indispensables contrairement aux modes de vie respectueux du corps et de l'esprit à travers un équilibre alimentaire, un équilibre de l'activité du corps et de la posture et un équilibre des émotions avec les capacités intellectuelles.

L'alimentation est un des trois pilier de la naturopathie. La diététique chinoise est une composante incontournable de la médecine traditionnelle chinoise. Les médecines tibétaine, ayurvédique et amérindienne s'intéressent aussi d'abord à l'alimentation.

Des médecins allopathes se sont aussi intéressés à l'alimentation moderne de manière précise et critique : le livre L'Alimentation ou la Troisième Médecine est rédigé par le docteur Jean Seignalet, l'un des pionniers en matière de greffes d'organes et de tissus.

Ces travaux vont dans le sens des médecines alternatives et donnent une crédibilité à des pratiques qui jusque là n'étaient pas prises au sérieux dans notre société.

Des modes alimentaires souvent plusieurs fois millénaires trouvent un public qui est déçu par l'alimentation moderne. Alors qu'ils viennent d'Okinowa, de Chine ou de Crètes les régimes ancestraux prennent une importance à nos yeux lorsque la longévité est en jeu.

Selon la médecine traditionnelle chinoise, il existe une corrélation incontestable entre l'aspect de notre langue et notre état de santé. Cela nous renseigne sur quoi manger selon l'état de notre corps.

Contact : aliments-sains santeverte.org

Mentions légales