lithothamne

Lithothamnium calcareum ou lithothamne

Lithothamnium calcareum (nouvellement appelé Phymatolithon calcareum) est de la famille des Corallinacées et fabrique des concrétions calcaires.

Aujourd'hui avec l'alimentation moderne et la pollution, presque tout le monde est en acidose chronique. Cette algue aide à éviter un terrain acide, comme les aliments alcalins dont voici la liste.

Selon le CEVA (Centre d'étude et de valorisation des algues) le lithothamne est utilisé comme reminéralisant et anti-acide grâce à ces fortes teneurs en carbonates de calcium et de magnésium. En complément alimentaire, le lithothamne en poudre préserve le capital osseux par ses minéraux et oligo-éléments. Lithothamnium calcareum est conseillé pour les rhumatismes, l'ostéoporose et la prévention des troubles articulaires. Le lithothamne peut aussi être utilisé pour les aigreurs d'estomac.

En jardinage, du lithothamne agricole est utilisé comme engrais pour apporter des minéraux aux sols.

La composition du lithothamne en poudre est variable selon la provenance.

Minéraux : sodium (0,3 à 4,7 %), potassium (0,4 à 2 %), calcium (25 à 34 %), phosphore (0,5 à 3,5 %), magnésium (0,7 à 3,3 %), soufre (2,8 à 6 %).

Oligo-éléments (mg/kg) : iode (30 à 160), fer (800 à 2500), zinc (15 à 60), cuivre (2 à 15), manganèsee (100 à 480), cobalt (traces à 20), chrome (7 à 13).

L'algue lithothamne n'est pas la seule algue alimentaire, la chlorella, le nori, la spiruline, la dulse, le kombu, les haricots de mer, la laitue de mer sont utilisés comme aliment ou complément alimentaire naturel parfois associé à la gelée royale, l'acérola en gélules ou comprimés. Lithothamnium calcareum est une petite algue de 2 cm qui pousse sur les côtes de Bretagne. Sa ressemblance avec le corail est frappante, le lithothamne riche en calcium forme des bancs sur des fonds sableux. La récolte se fait par 30 mètres de profondeur avec des râteaux et des bateaux ayant un équipement particulier pour récolter le lithothamne.

Le Lithothamnium calcareum fait partie des thallophytes et plus précisément des algues rouges (Rhodophyta) comme Porphyra umbilicalis, Chondracanthus acicularis, Dilsea carnosa , Grateloupia doryphora, Osmundea pinnatifida ou Laurencia pinnatifida. Ces algues ne doivent pas être confondues avec les algues brunes (Phaeophyceae) comme Cystoseira baccata, Bifurcaria bifurcata, Dictyota dichotoma ou Ectocarpus siliculosus. Les algues vertes (Chlorophyta) sont souvent plus connues comme Codium tomentosum ou Valonia ventricosa.

Contact : aliments-sains santeverte.org

Mentions légales